Inspirations #1

1 Avr

Beautiful photography calms me down. And with all the crazy happening around me at the moment, being calm and feeling good is really something that I am looking for.

I haven’t been really active on here for quite a while now. For a few reasons. First, university is messing with my mind and making me all crazy. Second, I still love make-up and skin care, but I feel like whatever I might tell you about it wouldn’t make any difference because I don’t even really know what I’m talking about.
I would love to a blog as beautiful as Candice’s, but due a few shortcomings on my part (I don’t have a good camera, nor do I have any talent whatsoever for photography or photoshoping), I don’t see it happening any time soon.

So in the meantime, I am sharing with you some of the pictures that I love and find beautiful. I hope you enjoy them too.

You can click on the pictures to get to their source.














:)

Du soleil en bouteille

10 Août

De tous les gens habitant dans le sud de la France, je dois être la plus pâle. Sans déconner. Je hais la chaleur, alors autant vous dire que les bains de soleil, très peu pour moi.

Dans l’absolu, être relativement pâle ne me dérange pas plus que ça (je préfère ça à être orange à cause des auto-bronzants), mais c’est vrai qu’en plein été, ça fait un peu tache. Comme l’auto-bronzant ce n’est donc pas mon truc, je me suis tournée depuis quelques années vers des laits hydratants à effet « hâle léger ».

Bon et puis pour toutes celles qui vivent dans les régions les moins chanceuses de France niveau météo, ça peut aussi être une bonne alternative.

Cette année, j’ai jeté mon dévolu sur le Summer Body pour peaux claires de Garnier:

J’utilisais auparavant l’équivalent de chez Mixa (mais on en reparlera), mais la marque n’étant pas vendu en Angleterre, je me suis tournée vers Garnier. Le principe est le même: un lait hydratant qui donne un hâle progressif au fur et à mesure des applications.

J’aime:
• que ce soit une lotion hydratante. C’est pas parce que c’est l’été que ma peau peut se passer d’hydratation. La peau de crocodile ne connais pas les saisons.
• le rendu très naturel. Oui ça marche. C’est léger, mais ça marche, et c’est l’essentiel. Moi qui ai la peau très claire naturellement, les auto-bronzants me donnent un résultat orange très disgracieux. Avec ce type de produit, je n’ai donc plus de problèmes.
• l’application très facile. Avec l’auto-bronzant il faut faire un gommage avant, faire attention à bien appliquer le produit uniformément, sous peine de se retrouver avec des taches plus foncées et de grosses irrégularités de couleurs. Avec ces laits hydratants, plus besoin d’être aussi « rigoureux », vous l’appliquez comme un lait hydratant normal au sortir de la douche, et c’est plié.
• l’odeur. Très légère, légèrement fruitée, pas entêtante. Juste ce qu’il faut pour se sentir bien. Encore une fois, rien à voir avec l’odeur très forte et parfois peu ragoutante des auto-bronzants.

Carton plein donc.

D’après le site de la marque, il est possible de trouve ce produit en France, seulement je ne sais pas pour vous, mais moi je ne l’ai trouvé nulle part dans les rayons français. Mais sachez que d’autres marques commercialisent le même genre de produits. Vous pourrez en trouver chez Mixa (que j’aime beaucoup), Nivea, Dove, L’Oréal, et probablement d’autres. À noter également que ce type de produit existe généralement en version pour peaux claires et pour peaux mates.

:)

Le défi du lundi : parlons géographie!

6 Août

Je n’ai jamais fait de défi du lundi, très populaire « meme » mis apparemment (si j’ai bien compris) en place par MyBeauty Québec, tout simplement parce que je ne la suivais pas. Mais en tombant aujourd’hui sur plusieurs participation à ce défi du lundi, j’ai eu envie de le faire aussi (même s’il était plus de 22h).

N’ayant pas de photos de chez moi (j’aime bien ma ville, mais c’est vrai que je n’ai jamais ressenti le besoin de la prendre en photo), j’ai décidé de tricher un peu (l’intitulé réel étant « ma ville, ma région »), et de parler de Londres, où j’ai passé 9 mois formidables.


Se croire en pleine campagne alors qu’on est au cœur de la ville, à Hyde Park.


Les célèbres écureuils que l’on retrouve dans les différents parcs.


Regent’s Park aux couleurs patriotiques.


Les magasins légendaires. Ici: Liberty’s.


Le quartier éclectique de Camden Town.


Covent Garden magnifiquement décoré pour Noël.


Le stade Olympique que l’on voit beaucoup à la télé en ce moment.

Mon expérience Erasmus à Londres fut parfois difficile pour différentes raisons, mais cela n’a en rien diminué mon amour pour cette ville sublime dans laquelle je rêve un jour de pouvoir m’installer.

:)

Mon mois en images #1

5 Août

Je n’ai pas de smartphone, donc je n’ai pas Instagram (et oui, je ne suis qu’une Néandertalienne *ce mot est étrange* qui vit au fond d’une grotte), mais j’aime beaucoup de genre d’article sur les blogs que je lis régulièrement, et comme je ne suis qu’une grosse copieuse, j’ai envie de m’y mettre aussi. Bon alors évidemment qui dit no-smartphone, dit que je n’ai pas la gâchette facile niveau photo avec mon téléphone, je ne peux donc pas vous proposer d’article de ce genre très régulièrement. Vous aurez donc aussi droit à un mix de photos prises avec mon téléphone ou avec mon appareil photo.


J’ai de nouvelles tennis toutes mignonnes.


J’ai mourru de chaud pendant ma pause déj’ au boulot.


Ma drogue de l’été que j’avale plus vite que mon ombre.


Les étagères de ma bibliothèque se sont effondrées sous
le poids de 5 ans de magazines Studio et Première.


Je cherche encore « le truc ».


Je suis allée à Londres – pas chiante – pour voir le dernier Batman.


À marque et appellation égale, le thé vendu en France est fadasse.
J’ai donc fait un stock lors de mon passage à Londres.


J’ai testé l’Ombré Hair.


Les positions improbables du chat.

Voilà voilà, j’espère que ça vous a plu.

:)

Ombré Hair maison

3 Août

Il y a maintenant une semaine, je me suis lancée dans l’aventure « Ombré Hair maison » (avec presque un an de retard sur tout le monde évidemment, sinon c’est pas drôle). J’ai choisi de le faire moi-même car j’ia beau adorer ma coiffeuse, j’avais un peu peur qu’elle fasse la grimace au moment où je lui aurais dit que je voulais un Ombré Hair. « Ambré quoi? » que je l’aurais sans doute entendu dire.

Suite aux conseils trouvés dans différents articles et vidéos se trouvant sur la blogosphère, j’ai surtout été inspirée par celui de ModernGirl. J’ai d’ailleurs utilisé les mêmes produits qu’elle (le shampooing bleu en moins):

Un kit à mèches donc. Bon là il se trouve que c’est la version « Summer look » parce que c’était le seul qui se trouvait dans le magasin où je suis allée, mais n’importe quel kit à mèches correspondant à votre couleur naturelle devrait faire l’affaire.
J’ai juste failli m’asphyxier à cause de l’odeur atroce de la mixture qu’on doit se tartiner sur la tête, mais passons… J’ai donc appliqué une première « fournée » de la mixture sur mes pointes, sur environ 5-10cm, que j’ai laissé posé pendant 8 minutes. J’ai ensuite appliqué la seconde « fournée » sur une dizaine de centimètres supplémentaires (20-25cm en tout donc) et que j’ai laissé posé 7 minutes. Ensuite rinçage, application du masque révélateur fourni dans la boîte. Et voilà:

La photo de gauche date du jour-même de la couleur (samedi 21 juillet, cheveux brushingés), la photo de droite date de lundi (30/07, cheveux séchés à l’air libre). Figurez-vous que c’est super compliqué de se prendre en photo de dos, seule. Et puis avec les changements de lumière c’est pas évident non plus. Et je me rends compte que finalement on voit quasiment rien sur les photos… :/

Le résultat est donc assez subtil, j’aurais probablement du laisser poser la pâte décolorante plus longtemps, mais j’avais tellement peur de me retrouver avec les cheveux jaunes ou orange, que je n’ai pas trop osé. À la base je voulais un résultat « subtil mais qui se voit » (le propre de la fille chiante donc) de toute façon (pas quelque chose d’ultra radical comme ça, que je trouve moche), donc je devrais être contente, mais maintenant que c’est fait, j’aurais presque aimé avoir les pointes encore plus claires.

Bon alors et puis évidemment après, je me suis un peu amusée avec mon appareil photo ^^

À gauche à la lumière du soleil couchant, à droite en plein après-midi (pris au même endroit dans ma chambre).

Au final je suis assez contente du résultat, je m’étais dit que de toute façon si c’était loupé, mes cheveux sont tellement abimés et longs (dernier passage chez le coiffeur en décembre dernier) que je pouvais toujours aller les faire couper. Finalement je vais rester comme ça jusqu’à la fin de l’été, le coiffeur on verra en septembre.
Et je pense déjà à la prochaine couleur que je pourrais faire. Une des nouvelles Belle Color Mousse de Garnier me fait de l’œil. ^^

:)

EDIT: J’ai essayé de prendre de nouvelles photos pour que le résultat se voit mieux… Le meilleur que j’ai réussi à avoir c’est ça:

Ça se voit un peu mieux au niveau des pointes, mais c’est pas encore ça. Pourtant en vrai je le vois. C’est juste mon appareil photo qui a décidé de m’embêter avec les couleurs…

En passant

Movie Mercredi – The Dark Knight Rises

1 Août

Attention SPOILERS  //  Image Heavy  //  Article long

Sauf si vous avez vécu dans une grotte ces quatre dernière années, ou bien si tout simplement le cinéma c’est franchement pas votre truc, vous n’aurez pas pu passer à côté de la sortie de The Dark Knight Rises, l’épilogue de la trilogie Batman réalisée par le génialissime Christopher Nolan.

Le cinéma, c’est mon truc, j’aime ça. Je n’y connais pas grand chose, mais aller au cinéma est une de mes activités préférées, parce que regarder un film sur un écran de télé (ou pire, d’ordinateur), avec un son moyen, je trouve ça vraiment dommage, ça ne rend jamais justice au film, et pouvoir apprécier un film dans une salle de cinéma est quelque chose que je trouve absolument formidable (si je pouvais avoir une salle de ciné chez moi, je n’hésiterai pas une seconde!). Dans ma grande folie des salles de ciné, et comme ça faisait un peu quatre ans que j’attendais ce film de pied ferme, j’ai décidé de mettre les petits plats dans les grands, et je suis allée voir le film dans cette salle-là:

Le BFI IMAX de Londres (à savoir que je n’habite quand même plus à Londres depuis fin juin). Je ne vais pas me lancer dans une présentation minutieuse de la salle, mais sachez seulement que c’est juste la meilleure salle d’Europe (IMAX pellicule 70mm, un écran géant comme vous n’en avez jamais vu, et un son à vous décrocher les oreilles). Autant vous dire très simplement que j’ai pris mon pied et que c’était magique!

Le film:
Bruce Wayne a raccroché le masque de Batman depuis 8 ans et est devenu une sorte d’ermite qui ne sort plus de chez lui. Il est néanmoins obligé de reprendre du service lorsqu’un nouveau super vilain – Bane – arrive à Gotham et menace de détruire la ville.

Batman et Bruce Wayne ont donc perdu de leur superbe (dans le film), d’autant plus que le super-héros doit faire face au seul méchant de son univers capable de le mettre par terre et de lui foutre une raclée monumentale. Batman va donc avoir mal. Mais évidemment, ça ne va pas l’arrêter.

Les personnages et le casting:
À ses côtés, on retrouve évidemment le fidèle Alfred (Michael Cane), qui veille sur son « Master Wayne », mais rêve cependant pour son protégé d’une vie calme et heureuse au bras d’une femme. Le papa poule de substitution donc.

Toujours là aussi, le Commissaire Gordon (Gary Oldman), qui prend un peu cher aussi, mais comme il est cool il s’en remet.

Et puis il y a de nouveaux arrivants dont un certain Officier Blake (Joseph Gordon-Levitt). J’adore JGL, mais j’étais assez sceptique quant à sa présence dans le film. Je m’attendais surtout à un second rôle qu’on voit 20min… Et je me suis très vite rendu compte que finalement, le personnage était assez important et qu’on le verrait tout au long du film. C’est d’ailleurs assez controversé, mais j’adore ses dernières scènes dans le film :)

Pareil pour Miranda Tate (Marion Cotillard) que je ne m’attendais à voir que très peu… Et j’aurais préféré. Avec un Oscar en poche, on aurait au moins pu espérer que Marion Cotillard sache mourir correctement à l’écran. Apparemment c’est pas le cas, mais bon… Je n’ai évidemment pas deviné le twist final, mais je m’attendais quand même beaucoup pendant tout le film à ce qu’elle nous fasse le coup du « Ah non en fait, je te l’ai pas dit, mais c’est moi la méchante », et sur ce coup-là j’avais raison.

Nous avons également une nouvelle Catwoman (Anne Hathaway). Si comme moi vous êtes des fans inconditionnels de la Catwoman de chez Burton (Batman, le défi) interprétée par Michelle Pfeiffer, n’essayez même pas de comparer les deux, vous ne pourrez pas, ce n’est pas le même personnage. Cette nouvelle version n’est donc ni meilleur ni moins bonne, elle est différente (mais celle de Pfeiffer est quand même mieux XP ). Par contre, j’ai trouvé cette Catwoman trop prévisible, et sans réel intérêt. Elle est juste là pour faire exploser un truc finalement.

Et puis évidemment: Bane (Tom Hardy), le grand adversaire de Batman dans le film. Le choix de Tom Hardy m’a fait très plaisir (je l’adore), et il est excellent dans le rôle. J’en entends déjà certains au fond râler « Mais on voit pas son visage, on entend que sa voix déformée, ç’aurait été quelqu’un d’autre c’était pareil ». Et bien je dis NON. En VO, sa voix est certes déformée, mais quand même très reconnaissable, et le simple fait d’entendre cette voix vous met tout de suite en contexte. Il y a aussi la carrure qui en impose et qui aide à nous faire comprendre qu’il faut pas rigoler avec Bane… Je ne connais pas le personnage de Bane au sein du comic-book, mais en tant que méchant de film, je trouve qu’il fonctionne très bien, et qu’il colle parfaitement à l’univers de la trilogie de Nolan (le Pingouin par exemple aurait été un peu moins inquiétant je pense).

Ce que j’en ai pensé:
Objectivement (ou pas d’ailleurs, j’ai un doute), je pense que je préfère quand même le deuxième volet de la trilogie (The Dark Knight), mais ce dernier épisode n’a pas à rougir. On est toujours loin de l’univers des super-héros en général, et c’est ce qui a fait la force de cette trilogie: oui on assiste à un combat entre Batman et un super-méchant, avec des gadgets un peu fous, mais tout de même ancré dans un monde qui pourrait être le nôtre, on y croit presque. J’ai donc aimé le film et compte très prochainement retourner le voir au cinéma (mais cette fois dans une salle française normale :( Bouh).

Il y a cependant quelques petites choses que je n’ai pas aimées (mais c’est vraiment mineur):
Bon, la mort de Miranda Tate est effectivement un peu naze. Que ça vienne de la direction d’acteur ou de l’actrice elle-même, ils auraient pu faire mieux. Et puis le fait que j’ai repéré qu’elle était louche depuis le début. Et puis ce qui tue Miranda, c’est une chute du camion dans lequel elle se trouve; dans ce même camion, caché à l’arrière, se trouve Gordon. Miranda meurt, mais Gordon ressort sans un bobo de l’arrière du camion, ni vu ni connu.
La réaction de Gordon quand il comprend enfin qui se cache derrière de le masque de Batman.
Catwoman qui essaie de te faire croire qu’elle n’a aucun cœur  et qu’elle est complètement égoïste, alors que tu sais très bien qu’elle va revenir au moment où Batman sera au plus mal pour lui donner un coup de main.
Le nom en forme de clin d’œil de Blake, dont le prénom est… Robin. J’ai pas aimé, parce qu’en vrai, Robin, il s’appelle pas Robin, il s’appelle Dick Grayson. Le coup de Blake qui s’appelle Robin, ça n’arrive qu’à la toute fin du film, mais depuis la scène où Blake annonce à Bruce qu’il sait que c’est lui le Batman et qu’il est lui aussi orphelin, je me doutais très fort qu’ils nous sortiraient un truc du genre, je m’attendais juste à ce qu’ils nous expliquent qu’il avait changé de nom entre temps et que son vrai nom était Grayson.
L’épilogue à Florence. Mouais… Je comprends qu’ils aient voulu le montrer, mais ç’aurait été tellement mieux s’ils s’étaient contentés de montrer Alfred qui regarde dans la caméra, et qui sourit. Un peu dans le style de la toupie dans Inception, voyez?
Mais ma plus grande déception reste l’absence d’explications quant au destin du Joker. Dans The Dark Knight, on l’avait laissé pendu la tête en bas à un immeuble, et à aucun moment il n’est évoqué. Je sais bien qu’avec le décès de Heath Ledger la question était devenue compliquée, mais j’aurais quand même aimé une mini phrase qui nous disait par exemple qu’il avait réussi à se décrocher et s’échapper… N’importe quelle explication…

Mais comme je l’ai dit, tous ces petits détails ne m’ont pas empêché d’aimer le film, et de vouloir y retourner. Aucun film n’est parfait, il y a toujours des choses que l’on aurait aimé voir traitées différemment.

Si par contre vous n’avez pas aimé le film, je vous conseille d’aller lire cet article (ainsi que sa réponse), qui vous confortera probablement dans votre idée (ou bien qui, comme dans mon cas, vous fera bien rire à certains moments).

:)

BB Crème Garnier pour peaux mixtes

30 Juil

L’année dernière, lorsque la première BB Crème de Garnier est sortie sur le marché, il me semble me souvenir que beaucoup s’étaient très vite enflammés. Il y a d’abord eu une vague de « WAOUH! Elle est trop cool! », très vite suivie par « Ah ouais nan en fait elle est naze ». Je vais pas vous mentir, je faisais partie de ces girouettes qui ont très vite changé d’avis. Niveau couvrance, tout ça, c’était correct, le côté BB Crème était correct également, mais alors bonjour la brillance! Avec ma peau mixte (voire grasse l’été, youpi), je finissais ma journée en mode boule à facettes, avec des traces disgracieuses sur le front et les joues parce que le produit ne tenait pas sur ma peau.

Mais réjouissons-nous (ou pas, au choix), Garnier a entendu les cris de désespoir de la blogosphère et a sorti il y a quelques semaines (mois?) une version de leur BB Crème pour peaux mixtes.

Ce qu’en dit la marque:
La nouvelle B.B. Crème spécialement conçue pour les peaux mixtes à grasses. Enrichie en perlite ultra-absorbante, sa formule aide à prévenir les brillances tout au long de la journée grâce à ses agents anti-sébum.
Gagnez du temps! Un seul produit pour un teint visiblement plus homogène.
5 bénéfices : Hydratation, anti-brillance, réduction des pores et imperfections, teint unifié et lumineux et protection des UV – FPS 20.

Ce que j’en pense:
Alors déjà, première constatation: la texture est extrêmement liquide, pas ce qu’on pourrait attendre d’un BB Crème donc je suppose. Étant donné qu’une BB Crème est sensée avoir des propriétés hydratantes, avec celle-ci, il faudra repasser.
Deuxième constatation: l’odeur. Si vous aimez l’odeur de l’alcool à 90°, vous serez heureuse. Moi perso, j’ai beau apprécier les choses qui ont des odeurs neutres, disons que là, ça a plus tendance à me piquer le nez et les yeux qu’autre chose.
Pour moi, cette BB Crème se rapproche donc plus d’un fond de teint très fluide et peu couvrant que d’un réelle BB Crème. Quant au résultat sur la peau (à voir ci-dessous), je suis moyennement convaincue. Ça unifie légèrement, mais pas assez selon moi.
Certaines personnes auront la chance de ne pas avoir à poudrer ce produit, mais comme vous vous en doutez peut-être: ce n’est pas mon cas (on a de la chance ou on en a pas hein! *humour*). Si je ne poudre pas, je finis la journée dans un état abominable. En hiver ça devrait peut-être passer, mais alors en été, la poudre matifiante est mon amie.

Le test de la mort: (comprendre: je vous montre ma salle tête pas maquillée, puis le résultat avec le produit)


On passera sur mon regard vide. Le soleil tapait très fort et même si je
n’étais pas dans sa ligne directe, garder les yeux ouverts était dur.

Sur la photo, le résultat paraît très clair (j’en ai sur les lèvres en plus, ça aide pas)… J’ai effectivement la teinte la plus claire (qui en hiver est quand même trop foncée pour moi), mais la teinte Medium serait, je pense, trop foncée pour moi de toute façon. Mais bon, je préfère avoir un teint légèrement trop clair que je peux ajuster avec une poudre de soleil et du blush, plutôt que d’avoir le visage trop foncé par rapport au reste de mon corps.

En bref:
Je ne suis personnellement pas convaincue. L’appellation « BB Crème » est selon moi injustifiée, et quitte à mettre quelque chose sur ma peau, je préfère le fond de teint 123 Perfect de Bourjois qui a un plus joli rendu (ou bien le compact Shiseido dont je vous parle bientôt). C’est dommage, parce que le principe d’une BB Crème est alléchant: un seul produit qui peut en remplacer au moins 2 et qui soigne la peau tout en la sublimant. Ce n’est pas le cas ici.

:)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.