Tag Archives: cinéma
En passant

Movie Mercredi – The Dark Knight Rises

1 Août

Attention SPOILERS  //  Image Heavy  //  Article long

Sauf si vous avez vécu dans une grotte ces quatre dernière années, ou bien si tout simplement le cinéma c’est franchement pas votre truc, vous n’aurez pas pu passer à côté de la sortie de The Dark Knight Rises, l’épilogue de la trilogie Batman réalisée par le génialissime Christopher Nolan.

Le cinéma, c’est mon truc, j’aime ça. Je n’y connais pas grand chose, mais aller au cinéma est une de mes activités préférées, parce que regarder un film sur un écran de télé (ou pire, d’ordinateur), avec un son moyen, je trouve ça vraiment dommage, ça ne rend jamais justice au film, et pouvoir apprécier un film dans une salle de cinéma est quelque chose que je trouve absolument formidable (si je pouvais avoir une salle de ciné chez moi, je n’hésiterai pas une seconde!). Dans ma grande folie des salles de ciné, et comme ça faisait un peu quatre ans que j’attendais ce film de pied ferme, j’ai décidé de mettre les petits plats dans les grands, et je suis allée voir le film dans cette salle-là:

Le BFI IMAX de Londres (à savoir que je n’habite quand même plus à Londres depuis fin juin). Je ne vais pas me lancer dans une présentation minutieuse de la salle, mais sachez seulement que c’est juste la meilleure salle d’Europe (IMAX pellicule 70mm, un écran géant comme vous n’en avez jamais vu, et un son à vous décrocher les oreilles). Autant vous dire très simplement que j’ai pris mon pied et que c’était magique!

Le film:
Bruce Wayne a raccroché le masque de Batman depuis 8 ans et est devenu une sorte d’ermite qui ne sort plus de chez lui. Il est néanmoins obligé de reprendre du service lorsqu’un nouveau super vilain – Bane – arrive à Gotham et menace de détruire la ville.

Batman et Bruce Wayne ont donc perdu de leur superbe (dans le film), d’autant plus que le super-héros doit faire face au seul méchant de son univers capable de le mettre par terre et de lui foutre une raclée monumentale. Batman va donc avoir mal. Mais évidemment, ça ne va pas l’arrêter.

Les personnages et le casting:
À ses côtés, on retrouve évidemment le fidèle Alfred (Michael Cane), qui veille sur son « Master Wayne », mais rêve cependant pour son protégé d’une vie calme et heureuse au bras d’une femme. Le papa poule de substitution donc.

Toujours là aussi, le Commissaire Gordon (Gary Oldman), qui prend un peu cher aussi, mais comme il est cool il s’en remet.

Et puis il y a de nouveaux arrivants dont un certain Officier Blake (Joseph Gordon-Levitt). J’adore JGL, mais j’étais assez sceptique quant à sa présence dans le film. Je m’attendais surtout à un second rôle qu’on voit 20min… Et je me suis très vite rendu compte que finalement, le personnage était assez important et qu’on le verrait tout au long du film. C’est d’ailleurs assez controversé, mais j’adore ses dernières scènes dans le film :)

Pareil pour Miranda Tate (Marion Cotillard) que je ne m’attendais à voir que très peu… Et j’aurais préféré. Avec un Oscar en poche, on aurait au moins pu espérer que Marion Cotillard sache mourir correctement à l’écran. Apparemment c’est pas le cas, mais bon… Je n’ai évidemment pas deviné le twist final, mais je m’attendais quand même beaucoup pendant tout le film à ce qu’elle nous fasse le coup du « Ah non en fait, je te l’ai pas dit, mais c’est moi la méchante », et sur ce coup-là j’avais raison.

Nous avons également une nouvelle Catwoman (Anne Hathaway). Si comme moi vous êtes des fans inconditionnels de la Catwoman de chez Burton (Batman, le défi) interprétée par Michelle Pfeiffer, n’essayez même pas de comparer les deux, vous ne pourrez pas, ce n’est pas le même personnage. Cette nouvelle version n’est donc ni meilleur ni moins bonne, elle est différente (mais celle de Pfeiffer est quand même mieux XP ). Par contre, j’ai trouvé cette Catwoman trop prévisible, et sans réel intérêt. Elle est juste là pour faire exploser un truc finalement.

Et puis évidemment: Bane (Tom Hardy), le grand adversaire de Batman dans le film. Le choix de Tom Hardy m’a fait très plaisir (je l’adore), et il est excellent dans le rôle. J’en entends déjà certains au fond râler « Mais on voit pas son visage, on entend que sa voix déformée, ç’aurait été quelqu’un d’autre c’était pareil ». Et bien je dis NON. En VO, sa voix est certes déformée, mais quand même très reconnaissable, et le simple fait d’entendre cette voix vous met tout de suite en contexte. Il y a aussi la carrure qui en impose et qui aide à nous faire comprendre qu’il faut pas rigoler avec Bane… Je ne connais pas le personnage de Bane au sein du comic-book, mais en tant que méchant de film, je trouve qu’il fonctionne très bien, et qu’il colle parfaitement à l’univers de la trilogie de Nolan (le Pingouin par exemple aurait été un peu moins inquiétant je pense).

Ce que j’en ai pensé:
Objectivement (ou pas d’ailleurs, j’ai un doute), je pense que je préfère quand même le deuxième volet de la trilogie (The Dark Knight), mais ce dernier épisode n’a pas à rougir. On est toujours loin de l’univers des super-héros en général, et c’est ce qui a fait la force de cette trilogie: oui on assiste à un combat entre Batman et un super-méchant, avec des gadgets un peu fous, mais tout de même ancré dans un monde qui pourrait être le nôtre, on y croit presque. J’ai donc aimé le film et compte très prochainement retourner le voir au cinéma (mais cette fois dans une salle française normale :( Bouh).

Il y a cependant quelques petites choses que je n’ai pas aimées (mais c’est vraiment mineur):
Bon, la mort de Miranda Tate est effectivement un peu naze. Que ça vienne de la direction d’acteur ou de l’actrice elle-même, ils auraient pu faire mieux. Et puis le fait que j’ai repéré qu’elle était louche depuis le début. Et puis ce qui tue Miranda, c’est une chute du camion dans lequel elle se trouve; dans ce même camion, caché à l’arrière, se trouve Gordon. Miranda meurt, mais Gordon ressort sans un bobo de l’arrière du camion, ni vu ni connu.
La réaction de Gordon quand il comprend enfin qui se cache derrière de le masque de Batman.
Catwoman qui essaie de te faire croire qu’elle n’a aucun cœur  et qu’elle est complètement égoïste, alors que tu sais très bien qu’elle va revenir au moment où Batman sera au plus mal pour lui donner un coup de main.
Le nom en forme de clin d’œil de Blake, dont le prénom est… Robin. J’ai pas aimé, parce qu’en vrai, Robin, il s’appelle pas Robin, il s’appelle Dick Grayson. Le coup de Blake qui s’appelle Robin, ça n’arrive qu’à la toute fin du film, mais depuis la scène où Blake annonce à Bruce qu’il sait que c’est lui le Batman et qu’il est lui aussi orphelin, je me doutais très fort qu’ils nous sortiraient un truc du genre, je m’attendais juste à ce qu’ils nous expliquent qu’il avait changé de nom entre temps et que son vrai nom était Grayson.
L’épilogue à Florence. Mouais… Je comprends qu’ils aient voulu le montrer, mais ç’aurait été tellement mieux s’ils s’étaient contentés de montrer Alfred qui regarde dans la caméra, et qui sourit. Un peu dans le style de la toupie dans Inception, voyez?
Mais ma plus grande déception reste l’absence d’explications quant au destin du Joker. Dans The Dark Knight, on l’avait laissé pendu la tête en bas à un immeuble, et à aucun moment il n’est évoqué. Je sais bien qu’avec le décès de Heath Ledger la question était devenue compliquée, mais j’aurais quand même aimé une mini phrase qui nous disait par exemple qu’il avait réussi à se décrocher et s’échapper… N’importe quelle explication…

Mais comme je l’ai dit, tous ces petits détails ne m’ont pas empêché d’aimer le film, et de vouloir y retourner. Aucun film n’est parfait, il y a toujours des choses que l’on aurait aimé voir traitées différemment.

Si par contre vous n’avez pas aimé le film, je vous conseille d’aller lire cet article (ainsi que sa réponse), qui vous confortera probablement dans votre idée (ou bien qui, comme dans mon cas, vous fera bien rire à certains moments).

:)

Publicités

Movie Mercredi – The Avengers

2 Mai

Vous ne le savez peut-être pas nécessairement, mais je suis une grande fan de films de super-héros, et encore plus de ceux estampillés « Marvel ». Mis à part quelques rares exceptions (le Hulk de 2003, Elektra, et… heu… c’est tout?) je pense avoir vu tous les films (récents, genre tous les vieux Superman, j’ai pas vu) adaptés des héros Marvel et DC Comics. Mis à part les Batman version Chris Nolan qui sont des merveilles (surtout le 2 pour l’instant, je trépigne d’impatience pour le 3), j’ai quand même une préférence pour l’univers Marvel.

Bon, ce n’est pas non plus parce que le logo Marvel est sur l’affiche que c’est forcément un gage de qualité (Spiderman 3, Les Quatre Fantastiques 2, X-Men 3 pour ne citer qu’eux), je vais même vous dire que je n’avais pas été particulièrement emballée par le dernier en date: Captain America.

The Avengers avait donc une pression énorme sur les épaules, parce qu’il fallait que tous ces personnages iconiques et emblématiques fonctionnent ensemble, ce qui n’était à priori pas gagné (entre un demi-Dieu, un millionnaire mégalo, un soldat de la vielle époque et une grosse bébête verte… on était pas rendus). Et puis la question que tout le monde se posait: « qui sera le personnage principal? » Parce qu’on avait beau nous répéter que non, tout le monde aurait le même temps à l’écran, que personne ne serait mis en avant par rapport aux autres, on avait quand même un peu de mal à y croire.

Autre point qui faisait un peu douter les fans: Joss Whedon à la réalisation.

Ah… Joss (c’est lui sur la photo au-dessus). Pour tous les « non-geeks », Joss Whedon est l’homme à l’origine de Buffy contre les vampires, Angel, Firefly et Dr Horrible’s Sing-Along Blog (pour ne citer qu’eux). Autant vous dire que dans le monde de la télévision, Joss Whedon est lui-même un espèce de demi-Dieu adoré par tous. Le seul problème, c’est qu’à chaque fois qu’il a essayé de passer au grand écran, il s’est planté.
Mais le génie de Joss Whedon a encore frappé.

À la base, je savais uniquement qu’il était le réalisateur du film, je ne savais pas qu’il en était aussi le scénariste (je l’ai découvert au moment du générique final), et autant vous dire que ça se sent! Le film est bourré d’humour, cet humour si particulier qui faisait le succès de Buffy par exemple. Et c’était génial! Il a su trouver l’équilibre parfait entre le film de super-héros, l’action, et la comédie.
Mis à part un scène d’action que j’ai trouvé bizarrement mise en scène et montée, j’ai trouvé que les grosses scènes d’actions étaient vraiment bien foutues: on comprend ce qui se passe, on sait où les personnages se trouvent (rigolez pas, genre dans Transformers 2 on comprenait que dalle à ce qui se passait), le montage est vachement bien aussi… Bref. Vous avez compris: j’ai adoré.

Certaines personnes sur le net s’avancent jusqu’à dire que c’est le meilleur de tous les films Marvel… Et j’aurais presque envie de dire que je suis d’accord!
Bon alors évidemment il y a quelques petites choses qui ne sont pas parfaites hein (mais les films parfaits de bout en bout sont quand même rares, on le saurait sinon), mais dans l’ensemble, je suis vraiment ravie du produit final, et si j’en ai l’occasion, j’aimerais vraiment retourner le voir au cinéma!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Movie Mercredi – Bandes Annonces #1

18 Avr

Aujourd’hui, pour ce nouvel épisode de Movie Mercredi, j’ai décidé de faire les choses un peu différemment: au lieu de vous parler d’un film, je vous propose les bandes-annonces de films à venir que j’ai pu voir récemment, et qui m’ont donné envie d’aller voir le film.

J’aime beaucoup le cinéma, et en général, il ne m’en faut pas beaucoup pour aller voir un film, cela peut venir du réalisateur, des acteurs qui jouent dedans, ou bien des bandes-annonces. Le cas le plus parlant (et qui me hante encore) est la bande-annonce absolument sublime de Garden State. Je me suis ruée au cinéma pour voir le film après avoir regardé cette bande-annonce en boucle, et ne sachant rien de plus sur le film. Je n’ai pas été déçue, il fait maintenant partie de mes films préférés.
Comme vous pourrez sans doute vous en rendre compte avec la sélection ci-dessous, je suis du genre à aimer les films d’action, mais je ne suis pas pour autant réfractaire aux films plus indépendants. Il y a juste une catégorie avec laquelle j’ai extrêmement de mal: les films français. Que ce soient de grosses productions et des choses plus intimistes, en général, si c’est français, vous pouvez être certains que je n’irais pas le voir (sauf exception).

Je suis aussi du genre à aimer voir les films en VO, parce que depuis que je parle anglais et que je connais les vraies voix des acteurs, mes oreilles ont mal lorsque je dois aller voir un film anglophone doublé en français, mais comme ceci est un blog français et que je sais que mon point de vue sur la question n’est pas nécessairement très populaire, dans la mesure du possible, je vous donne des liens vers les bandes-annonces en VF.

Les Cinq Légendes. (VO: Rise of the Guardians). Mis à part le fait que « la fée de dents » ne fonctionne pas en France (chez nous c’est la petite souris, c’est-ce pas) j’aime beaucoup le concept et l’idée générale du film, d’autant plus que les gens derrière ce projet étaient également les personnes à l’origine de Dragons, qui était une excellente surprise! Sortie française le 1 août 2012.

Avengers. (VO: The Avengers). Je suis une fan inconditionnelle de films de superhéros, alors autant vous dire que celui-ci, je l’attends de pied ferme! Sortie française le 25 avril 2012.

Prometheus. Je ne sais pas si j’aurais le courage d’aller le voir au cinéma (les trucs qui font peur, c’est pas mon truc), mais la bande-annonce laisse toute de même présager quelque chose de très bien. Sortie française le 30 mai 2012.

Dark Shadows. Je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus sombre, mais apparemment ce sera une comédie, probablement pas la comédie de l’année (je t’aime bien Tim Burton, mais ça fait bien longtemps que tu as perdu ton génie d’antan) mais je suis toujours d’attaque pour aller voir Johnny Depp sur grand écran. Sortie française le 9 mai 2012.

Blanche Neige et le Chasseur. (VO: Snow White and the Huntsman). Malheureusement, je n’aime pas Kristen Stewart (et j’en ai marre de la voir partout) mais la bande-annonce est assez bien foutue, et le choix de Charlize Theron est génialissime! Sortie française le 1 août 2012.

The Amazing Spider-Man. Un remake/reboot seulement 10 ans après les premiers films? C’était risqué, et honnêtement, je n’y croyais pas trop, mais après avoir vu cette bande-annonce, j’ai hâte de voir ce que ça donne! Sortie française le 4 juillet 2012.

Rebelle. (VO: Brave). Un Disney qui se passe dans l’Écosse du Moyen-Âge? Je dis OUI. Et puis en plus une héroïne rousse, je ne peux qu’approuver! (Je ne comprendrais jamais cet acharnement contre les roux, mais ce n’est pas le propos). Sortie française le 1 août 2012.

Looper. Rian Johnson + Joseph Gordon Levitt = Combo gagnant! J’ai vu tous les films de Rian Johnson (c’est pas très compliqué, pour l’instant il n’en a fait que deux) dont Brick qui est un de mes films préférés et qui est une petite merveille. J’ai incroyablement hâte de voir ce film au cinéma, et je prie très TRÈS fort pour que ma ville le passe en VO (sinon je fais un massacre). Sortie française le 10 octobre 2012.

Jason Bourne: L’héritage. (VO: The Bourne Legacy). J’aime beaucoup la première trilogie Jason Bourne avec Matt Damon. Je ne sais pas ce que peux donner cette nouvelle version avec Jeremy Renner, mais je suis très curieuse (d’autant plus que Rachel Weisz est au générique!). Sortie française le 19 septembre 2012.

Blanche Neige. (VO: Mirror Mirror). Le manque d’inspiration actuel de Hollywood à l’œuvre: deuxième film sur Blanche Neige cette année (et un troisième est un préparation). Très différent de Blanche Neige et le Chasseur, celui-ci semble être plus axé vers la comédie, et je dois avouer que Julia Roberts me semble être particulièrement bien choisie pour le rôle. Sortie française le 11 avril 2012.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Movie Mercredi – The Hunger Games

28 Mar

Cet article va soit faire un carton (tout est relatif, j’ai pas tant de lecteurs que ça), soit sérieusement en énerver plus d’un. Que vous ayez lu ou non les livres, vous n’aurez pas pu passer à côté du phénomène Hunger Games de ces derniers mois. Et le film est enfin sorti la semaine dernière.

Je fais partie de la catégorie de gens qui ont lu les livres (bon ok que les deux premiers pour l’instant, avec tout ce que j’ai à faire pour la fac j’ai pas le temps de lire le troisième), qui a adoré, et qui attendait impatiemment la sortie du film.
Pour résumer les choses le plus simplement possible: j’ai adoré! Alors oui évidemment, comme dans toute adaptation cinématographique, il a des choses du livres qui n’ont pas pu être retranscrites à l’écran (j’avais déjà parlé de ce « problème » la semaine dernière), et il y a d’ailleurs un article assez intéressant sur internet qui relate toutes les différences entre le livre et le film. Dans l’ensemble, je suis assez satisfaite de cette adaptation. Il y a quelques petites choses que j’aurais préféré voir réalisées différemment, mais rien de bien contrariant.

Je suis également assez contente du casting. Mis à part le fait que je n’aime pas bien Liam Hemsworth, en ce qui concerne les personnages principaux, je n’ai rien à redire. J’étais méfiante quant au choix de Jennifer Lawrence pour jouer Katniss, mais finalement, elle est excellente dans le rôle, tout comme Josh Hutcherson en Peeta que j’ai trouvé très juste aussi. Excellents choix aussi pour les rôles de Haymitch (Woody Harrelson), Ceasar (Stanley Tucci) et Cinna (Lenny Kravitz).

Autre chose que je trouve remarquable: le film dure 2h30. Ce n’est pas rien. Mais on ne les vois absolument pas passer. On est toujours au cœur de l’action, et, comme dans les livres, une fois qu’il est terminé, on a envie de voir la suite. Et à ce propos, autant certains détails du film ne sont clairement là que pour annoncer ce qui va se passer par la suite, autant je trouve que le film fonctionne très bien tout seul (même si à ce moment-là on perd beaucoup de l’intensité de la trilogie). C’est ce que je me suis dit lorsque le film s’est terminé; que dans le cas où le film ne marcherait pas (on ne sait jamais, de grosses franchises comme Les Royaumes du Nord se sont ramassés au box-office et n’ont jamais eu de suite) et qu’aucune suite ne serait mise en chantier, ce film-là pouvait se suffire à lui-même. Mais bon, réjouissons-nous, le film a démarré sur les chapeaux de roue (c’est quoi cette expression étrange que je ne sais même pas écrire), et la suite est en cours d’écriture, avec une sortie prévue pour novembre 2013 (que c’est loin!!!).

Je reste néanmoins persuadée que les gens qui n’auront pas lu les livres au préalable ne comprendront rien/n’aimeront pas. C’est un monde très complexe extrêmement bien décrit dans le livre, mais au cinéma, ils ne pouvaient pas se permettre de donner autant de détails, alors toute la partie se déroulant au Capitole va sûrement en laisser plus d’un perplexe. D’ailleurs, tous les gens que je connais qui n’ont pas lu les livres mais vu la bande-annonce m’ont dit: « J’ai rien compris, ça a l’air nul ».

Si vous n’avez pas lu les livres, vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ;-)

Voir la bande-annonce.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Movie Mercredi – Extremely Loud and Incredibly Close

21 Mar

J’instaure une petite nouveauté: « Movie Mercredi » (le jeu de mot le plus pourri de l’univers, j’assume). Puisque le mercredi est le jour des sorties cinéma (du moins en France), je me suis dit que c’était le jour approprié. Bon alors ce ne sera pas TOUS les mercredis, mais une fois de temps en temps.

Inaugurons donc cette nouvelle tradition (on y croit) avec un film au nom imprononçable (ou du moins dont on ne se rappelle jamais l’ordre des mots):


Extremely Loud & Incredibly Close

Bon, niveau imprononçabilité, on est pas au niveau de Eternal Sunshine of the Spotless Mind, mais pas loin.

Laissez-moi commencer par dire qu’avant d’être un film, Extrêmement Fort et Incroyablement Près (titre FR) est d’abord un livre sublime de Jonathan Safran Foer et qu’il s’agit d’un de mes livres préférés de tous les temps (et il y en a relativement peu). J’étais donc assez enthousiaste lorsqu’une adaptation cinématographique a été annoncée, et AVEC TOM HANKS AU GÉNÉRIQUE!!! Ahem… Pour celles et ceux qui ne le savent pas encore, Tom Hanks est mon acteur préféré!! Mais ce n’est pas le propos.

Évidemment, toute adaptation d’un livre fait un peu peur… dans le sens où la plupart du temps, les adaptations sont ratées et ne rendent pas justice à la beauté du livre (mais de rares cas existent, The Virgin Suicides par exemple), et je sais que pour ce film quelques personnes ont pensé que l’adaptation était mauvaise. Je ne suis pas d’accord. Cela fait certes un moment que je n’ai pas lu le livre, mais le film a complètement su retranscrire le sentiment/ressenti que j’en avais gardé. Pour vous donner une idée de l’ambiance du film, je vous invite à regarder cette superbe bande-annonce qui m’a fait pleurer lorsque je l’ai vue au cinéma (je pleure beaucoup et facilement… C’est une horreur). Évidemment certains éléments du livre ont été supprimés, mais « adaptation » ne veut pas dire « copier-coller » (Hello Twilight), ce n’est pas parce que certains passages ont disparus ou que d’autres ont été ajouté que cela veut forcément dire que c’est une mauvaise adaptation. Pour exemple, The Curious Case of Benjamin Button n’a absolument RIEN à voir avec la nouvelle originale de F.S.Fitzgerald, mais je trouve néanmoins que c’est une très belle adaptation, et le film est vraiment très bien.

Mais je m’égare…

Tout ça pour dire que si vous avez l’occasion, je vous recommande vivement ce très beau film. Si vous êtes très sensible comme moi, prévoyez des mouchoirs, mais si vous êtes normale, tout devrais bien se passer pour vous ;-)

Rendez-vous sur Hellocoton !